Le quatrième mur de Marabulles : un bel hommage à l'œuvre-phare du journaliste et romancier Sorj Chalandon

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Roman graphique Mis à jour : mercredi 7 décembre 2016 13:48 Affichages : 614

Quatrième murPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Un jour, Samuel Akounis, juif, grec qui s'oppose au régime de la dictature des colonels et qui a dû s'exiler en France, demande à Georges - une sorte de double littéraire de l'auteur Sorj Chalandon- metteur en scène amateur, étudiant à la Sorbonne et militant dans l’extrême gauche notamment pour la défense des Palestiniens, de prendre le relais à Beyrouth pour monter Antigone d'Anouilh. Pas celle de Sophocle, non, plutôt cette Antigone rebelle qui dit "non" et défend sa "liberté propre". Cette dernière y serait jouée par Imane, palestinienne, Hémon serait interprété par un Druze du Chouf, Créon par un Maronite de Gemmayzé, et, pour le reste de la distribution, des Chiites, des Chaldéens et des Arméniens. Un utopique projet artistique que Georges accepte car Samuel a ses jours de comptés. Et le 10 février 1982, Georges part donc au Liban. Un engagement dont il ne pourra revenir indemne. La confrontation empirique et violente avec la brutalité du monde, l'absurdité des conflits et la mort qui n'épargne personne...voilà ce qui attend Georges, qui connaît la révolte mais ignore tout de la guerre, et sera une victime comme les autres, sacrifiés sur l'autel du pouvoir, de l'obscurantisme et de la folie des hommes.

 

Voilà. Ces personnages vont vous jouer l'histoire d'Antigone. Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas. Et qui ne dit rien. Elle pense..Elle pense qu'elle va être Antigone tout à l'heure...Elle pense qu'elle va surgir soudain de la maigre jeune fille noiraude et renfermée que personne ne prenait au sérieux dans la famille...et se dresser seule en face du monde...seule face à Créon son oncle, qui est le roi...Elle pense qu'elle va mourir et qu'elle est jeune et qu'elle aussi elle aurait bien aimé vivre...Mais il n'y a rien à faire..Elle s'appelle Antigone et...Il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout!

Antigone d'Anouilh

Le choix d'un graphisme en noir et blanc s'avère ici d'une grande intelligence : il exprime à la fois la sinistre réalité d'un monde déchiré par les guerres, ôte la question des couleurs pour uniformiser les peaux, les lieux et les paysages et accentue la texture âpre de la tragédie.

Monter la pièce d'Anouilh dans une zone de guerre...Mon projet est d'offrir un rôle à chacun des belligérants...

Une adaptation pertinente du roman de Sorj Chalandon ( Editions Grasset - 2013) qui permettra à ceux qui n'aiment pas lire des romans de pouvoir se plonger dans cette fiction de grande qualité et aux autres de la découvrir sous le prisme de la sensibilité conjuguée de deux auteurs de bd talentueux! Une initiative louable!

Faire la paix entre cour et jardin.

Le quatrième mur
Editions : Marabulles
D'après le roman de Sorj Chalandon
Scénario: Eric Corbeyran
Dessin: Horne Perreard
Prix : 17,95€
En librairie le 19 octobre 2016

A lire aussi:

Emmanuel Meirieu : « Il y a la technique et il y a le cœur »

 

Enregistrer

Enregistrer