La femme qui prenait son mari pour un chapeau : une immersion passionnante dans le cerveau humain

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Roman graphique Mis à jour : mercredi 19 octobre 2016 05:24 Affichages : 963

FiammaPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Fiamma Luzzati nous invite à un voyage instructif au pays du cerveau, hommage touchant et drôle au neurologue et écrivain anglais Olivier Sacks.

 " - Et donc votre livre porte sur...
- Au début j'imaginais de faire un voyage dans le cerveau et de tracer une carte, façon explorateur du XVIIIe siècle...
- Et vous avez changé d'idée?
- Non, mais comme dit Nicolas Bouvier: " On croit qu'on fait un voyage, mais c'est le voyage qui vous fait. Ou vous défait."

De spécialiste en spécialiste, l'auteure plonge dans le grand mystère de ce qui régit tout notre organisme et en fait un bilan aussi déstabilisateur que passionnant. " Aujourd'hui, la recherche se nourrit de statistiques, on n'étudie plus de cas singuliers à longueur d'année"...Pourtant, chaque rencontre appèlera des confidences sur des vécus de patients, autant à l'Institut du cerveau qu'à la Clinique de la Borde, par exemple, où " l'on ramasse la poussière et les mots", au plus près des malades. De l'utilité de nos lobes frontaux pour ne pas être apathique et inconséquent à celle du tronc de notre cerveau qui charge notre système nerveux central de nous faire respirer, des maladies dégénératives dans lesquelles s'égrènent toutes les déclinaisons de formes d'Alzheimer, de l'origine de notre motivation qui part de la région ventrale des lobes frontaux à la bipolarité en question (et en réponses), des conséquences d'une lésion des corps calleux, "ciment" de nos hémisphères cérébraux à l'épilepsie et son " instant d'éclairement absolu", de nos rêves et la perspective actuellement de pouvoir les lire un jour dans une machine...de chapitre en chapitre, on en apprend un peu plus sur la nature et les mécanismes de notre cerveau. Une recette équilibrée d'explications scientifiques, d'anecdotes concrètes du terrain, d'angoisses existentielles et d'humour de distanciation indispensable...
femme qui prenait Quand on ferme ce bouquin diablement intelligent et documenté, on songe encore à cette " métaphore de Paris" avec laquelle le professeur Agid tente d'expliquer à Fiamma à quel point la recherche sur le cerveau est " au début d'un long voyage". "On avance à la vitesse de la lumière, mais l'univers est infini." Qu'est-ce que le cerveau? Est-il possible d'embrasser tous les mécanismes qui régissent le lieu où naissent et se délitent toutes nos pensées, nos décisions, nos émotions, nos rêves ? Serons-nous un jour capables de l'expliquer scientifiquement ou doit-on laisser entrer une part de mystique dans cette incroyable machine humaine?
A lire, à relire et à offrir...Fiamma Luzzati réussit à aborder ce sujet - pas toujours drôle- avec un humour aussi singulier que salvateur et y insère des décrochages autobiographiques qui ajoutent de la sincérité et du coeur à cette démarche cognitive de qualité!

"-Aaaargh! Qui êtes-vous?
- Ton cortex préfrontal, la matière grise juste derrière ton front. A cette heure-ci il ne faut pas me solliciter.
- Je ne vous ai pas sollicité !
- Bien sûr que si! Et à ton âge, tu devrais savoir qu'à cette heure-ci tous les plans sont foireux!
- Comment le savez-vous?
- Ma petite, je suis la partie noble du cerveau, celle qui distingue les humains des autres mammifères...Je suis le chef d'orchestre! Je prends les décisions, je planifie, je contrôle tes pulsions pour te rendre apte à la vie sociale...
- C'est fatigant tout ça...
- Je suis aussi la dernière partie du cerveau à se développer : il faut "l'âge de raison" pour que tout roule et visiblement ce n'est pas ton cas."

La femme qui prenait son mari pour un chapeau
Voyage au pays du cerveau
Le bain de science de Fiamma
Editions : Delcourt
Auteure: Fiamma Luzzati
Prix : 19,99€
Parution : 7 septembre 2016

Enregistrer