Monet, Nomade de la lumière : un très bel hommage au chef de file des impressionnistes

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Bande-dessinée Mis à jour : mercredi 5 avril 2017 19:41 Affichages : 751

MonetPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Avant d’accéder à la reconnaissance, le parcours de Oscar-Claude Monet fut semé d’embûches et de déconvenues, aussi bien sur le plan personnel qu’artistique. Chef de file du mouvement impressionniste, travailleur forcené, ce peintre, qui aspirait - et a réussi ! -  à représenter le réel dans «  la mobilité de ses lumières changeantes » , a révolutionné la peinture de son époque en faisant littéralement sortir les pinceaux des ateliers. Dehors et par tous les temps.
Salva Rubio et Ricard Fernandez (Efa) lui rendent un superbe hommage en narrant avec talent toutes les étapes de son ascension : son éveil artistique avec son mentor Eugène Boudin, les années étudiantes et insouciantes dans les ateliers où, en compagnie de ses amis, il s’oppose déjà à la peinture académique ; la « révélation » face à une toile de Manet exposée au Salon des Refusés, l’ami Bazille auquel il emprunte plus que de raison, mais aussi Pissarro, Zola, Cézanne, Renoir, l’ennemi mais respecté Degas, son premier amour et modèle de ses premiers succès, «La femme à la robe verte » alias Camille Léonie Doncieux ; les séjours chez divers mécènes et notamment ses amours infidèles avec Alice Hoschedé, l’épouse de l’un deux… Le scénario use d’une écriture aussi sensible que fluide qui accompagne avec la même justesse les vignettes restituant des heures historiques où Monet se frotte aux critiques parisiennes que celles dans lesquelles s’expriment ses questions existentielles, ses doutes, remords et regrets. Cette bande-dessinée use la plupart du temps d’un découpage assez classique où percent, ça et là, toutefois, une illustration de pleine page...et des planches où soudain la configuration «  académique » éclate pour laisser s’envoler l’émotion…On pense à la planche des adieux de Monet, par exemple, à ceux qu’ils aimaient, beaucoup étant partis avant lui… Efa, de son côté, a effectué un travail remarquable - la couverture est déjà en soi magnifique. Chaque angle de vue - et plan - choisi est pertinent, chaque dessin peut se regarder comme une toile et c’est assurément un petit bonheur de se promener dans cette floraison de vignettes qui change selon les heures et les saisons...

Monet, Nomade de la lumière
Editions: Le Lombard
Dessinateur/Coloriste :EFA
Scénariste :RUBIO SALVA
Genres : Biographie / documentaire, Historique
Parution : 17 mars 2017
Pagination : 112 pages
Prix de vente public : 17.95€

Monet