Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Gainsbourg l'Africain : un air d'Afrique pour dix textes inédits de Serge Gainsbourg

Écrit par Guillaume Marcenac Catégorie : Lyrique Mis à jour : samedi 3 mars 2018 12:04 Affichages : 423

GainsbourgPar Guillaume Marcenac - Lagrandeparade.fr/ "Nul ne le saura jamais", dont voici un extrait ci-dessous, fait partie d'une série de 10 chansons inédites de Serge Gainsbourg que Jean-Paul Wabotaï a mises en lumière avec la parution en 2010 d'un album intitulé "AmourS Gainsbourg". Ces textes, dont nulle trace enregistrée n'existait, avaient été découverts par Wabotaï à la lecture de "Dernières nouvelles des étoiles", l'ouvrage de Franck Lhomeau regroupant l'intégralité des chansons de Gainsbourg. 

"Qui de nous deux
Aima l'autre le mieux
Nul ne le saura jamais
Non nul ne saura jamais
Lequel des deux
Etait le plus heureux
Qui de nous deux
Trouvait plus merveilleux
Ces doux instants de bonheur
Qui de nous deux
Sut le mieux
Lire dans nos coeurs
Nul ne le saura jamais
Car aujourd'hui
Le roman d'amour est fini"

Il faut dire que le jeune Jean-Paul est fan du chanteur depuis son plus jeune âge. Il découvre sa musique au centre culturel français de Kinshasa (Congo RDC) alors qu'il a à peine 10 ans. Une trentaine d'années plus tard, Wabotaï obtient l'autorisation des ayants droits Jane Birkin et Charlotte Gainbourg pour composer la musique de ces 10 chansons inédites. 
Jean-Paul Wabotaï n'est pas né de la dernière pluie. Auteur compositeur interprète originaire du Congo, il a sorti plusieurs CD, et a notamment travaillé avec Angélique Kidjo, Ray Lema, Emmanuel Djob... Il s'est également distingué par la création d'une nouvelle méthode d'alphabétisation reconnue par l'UNICEF, et est membre de la Coalition Internationale des Artistes pour l'Histoire Générale de l'Afrique lancée par l'UNESCO en 2015. 

Le concept du concert "Gainsbourg l'Africain", au cours duquel Wabotaï interprète les chansons de l'album "AmourS Gainsbourg", est celui d'un voyage sur trois continents, au gré des styles musicaux, mélodies et rythmes qui ont transcendé le compositeur Gainsbourg au point d'en métamorphoser souvent sa musique - et de la rendre encore plus fascinante et universelle. 

Il y a beaucoup d'implication chez Jean-Pierre Wabotaï. En amont (c'est un projet qui a germé dans son imagination il y a près de 20 ans), et pendant le concert. Il est très expansif, donne beaucoup. Tour à tour comédien, chanteur, danseur, il virevolte sur scène et fait entrer dans la danse des amis artistes ou militants. Il se révèle être un artiste impliqué, bien plus que sous les projecteurs. 
Il est entouré de musiciens polyvalents - dont la pointure de l'aftrobeat Sega Seck - qui jonglent d'un style à l'autre, témoignant des influences musicales africaines et afro-américaines qui ont marqué la musique de Gainsbourg. Wabotaï a en effet choisi, en composant la musique qui allait accompagner les textes indédits, d'explorer les racines de certains albums parmi les plus connus de Gainsbourg (Percussions, Aux Armes et caetera, You're under arrest...). Le voyage de Gainsbourg l'Africain nous emmène du Kenya aux Etats-Unis, en passant par le Brésil, les Antilles, la Jamaïque. Un bel hommage à un artiste immortel, et le bonheur de découvrir de nouveaux textes : toujours aussi finement ciselés, et certains étonnamment actuels.

Gainsbourg l'Africain
Direction artistique, chant lead et conte : Jean Paul Wabotaï
Guitare, basse : Benilde Foko
Batterie : Sega Seck
Piano : Elvis Megné
Guitare : Paul Parizet
Vidéo et projection : Michel Ramay
Durée : 1h30

- Découvert en février 2018 au Théâtre Jean Vilar - Montpellier ( 34)