Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Speakeasy : une récréation circassienne à mi-chemin entre Tarentino et Scorsese

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Cirque Mis à jour : samedi 24 septembre 2016 09:32 Affichages : 3018

SpeakeasyPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Xavier Lavabre et Vincent Maggioni se connaissent depuis l'enfance. Un jour, Vincent fait découvrir le cirque à Xavier lors d’un stage à Nexon. Tous deux se prennent de passion pour cet art mais en empruntant des chemins différents.

Sportif par nature, Vincent débute à l’école de cirque de Châtellerault puis il poursuit son apprentissage à l’école de cirque de Rosny-sous-bois où il choisit de se spécialiser dans le mât chinois. Ensuite? il co-fonde sa compagnie, "100issues" qui tourne actuellement "Idéaux beurre noir", "Le ring" et "Sonate pour quatre". Il travaille également avec la Cie Ultimo Momento, Cirque Aléa, Cie Bam et la Cie Kiai. Xavier, de son côté, a été formé de 1999 à 2005 à l'acrobatie au sol par la famille d’acrobates italienne Nicolodi. Il y apprend la rigueur, la hiérarchie, le respect des anciens puis il rejoint le Cirque Zanzibar pour « Sang et or », « Cabaret Z » et « Hechicero ». Il débute alors une nouvelle discipline, le main à main, auprès de Sebastien Soldevilla et de celle qui devient sa voltigeuse Chloé Tribollet et il s'ouvre au cirque contemporain. Il part ensuite en 2009 au Québec où il joue avec "Les 7 doigts de la main" dans les spectacles « Traces » et « La Vie ». En 2010, il monte un duo avec Chloé Tribollet qui sera plusieurs fois récompensés dans de grands festivals. En 2011, la Cie XY leur propose de participer au spectacle « Le Grand C »... En 2016, Xavier et Vincent créent la compagnie The Rat Pack et leur première création "Speakeasy" a commencé sa tournée. Nous étions donc fort curieux d'en savoir davantage sur la genèse et les aspirations de ce duo d'amis de toujours et de circassiens déjà émérites dans leur domaine. Xavier Lavabre répond à nos questions et on se laisse porter !

Pourriez-vous d'abord nous raconter l'aventure de la Cie The Rat Pack? Comment est-elle née? De la rencontre entre un sportif et un acrobate, c'est ça?
La compagnie "The Rat Pack" est née courant mai 2014 à la suite de nombreuses discussions entre Peggy Donck et Xavier Lavabre. Nous étions en pleine finalisation du spectacle “ Il n’est pas encore minuit ...“ avec la compagnie XY et nous réfléchissions aux méthodes que nous employons habituellement dans les créations de cirque et du renouveau possible. Nous avons aimé imaginer que l’écriture de cirque dont nous rêvions pourrait aller plus loin si nous combinions dès la genèse du geste circassien le mouvement chorégraphié et la musicalité. Pour ce faire, nous avons réfléchi au casting idéal pour ce projet et nous cherchions donc des gens qui excellaient dans leur discipline. Peggy avait croisé la route d’un mâtiste qui l’avait touchée de par sa qualité technique et de mouvement. (Pour la petite anecdote, je ne voyais pas très bien de qui elle parlait et quand elle me cita le nom de la compagnie de ce matiste, je réalisai que c’était mon voisin et ami d’enfance Vincent Maggioni qui, en plus de ça, me fit découvrir le cirque). C'était évident que je devais monter ce projet avec lui et qu’il soit à mes côtés pour le porter car en 2011 nous avions déjà écrit ensemble un numéro qui avait très bien fonctionné. C’était la suite évidente de notre parcours ensemble.

Quelles sont les aspirations de la compagnie? Quel "cirque" avez-vous envie de faire?
Aujourd’hui, dans le cirque, co-existent plusieurs courants: le cirque traditionnel, le cirque nouveau, le cirque contemporain, le cirque conceptuel, le cirque engagé, le non-cirque... Nous nous retrouvons dans tous ces styles et nous nous refusons de faire un choix parmi eux. Quoiqu’il en soit, nous revendiquons un cirque de l’action. Nous aimons la performance, mais nous tenons à la justifier. Pour nous, la technique est au service de la dramaturgie et non l’inverse. Pour ce faire, nous mélangeons les spécialités : tout le monde doit être capable de s’immiscer dans les disciplines de chacun. Nous contournerons la mise en forme « numéro ». 
Et, bien évidemment, nous souhaitons créer un spectacle mêlant tous les arts au service d’un thème.

"Speakeasy" est né du désir de mêler le cirque à la culture "mainstream"? Pourriez-vous nous préciser ce que vous entendez par "mainstream"?
Tout d’abord, les inspirations de travail étaient tournées vers les films de Gangsters et plus particulièrement l’esthétique « Tarantinienne et Scorsesienne ». « The club » était un titre choisi en amont de tout travail physique et était censé donner rapidement un aperçu de l’ambiance dans laquelle se jouerait le spectacle. Après les premières cessions de travaux passés, notre recherche s’étant affinée, le titre du spectacle a changé. Nous parlons à présent du spectacle « Speakeasy ». Un speakeasy est un type de bar clandestin américain, particulièrement répandu lors de la Prohibition (période au cours de laquelle la vente d'alcool était interdite dans le pays). Nous ne voulons pas mêler le cirque à la culture « mainstream ». Nous constatons simplement le fait que nous faisons partie de cette culture-là. Nous entendons par « mainstream » ce retour des années passées. Quelque part, nous faisons partie d’une génération nostalgique.

Comment concrètement cela se matérialise-t-il sur la piste ? Utilisez-vous des projections de films? Des costumes spécifiques? Une bande sonore particulière?
Nous recréons un décor unique. Un bar, des tables, des chaises et un escalier. Il s’agit de notre interprétation d’un speakeasy. Nous n’utiliserons pas de projections car nous n’en avions pas l’utilité. Pour ce qui est des costumes, nous partons sur l’esthétique des années 30. Concernant la musique, nous avons l’immense joie de collaborer avec le groupe trip hop “Chinese man” qui composera celle du spectacle.

Pourriez-vous nous parler des différents types de numéros qui composent ce spectacle circassien? Combien d'artistes participent à "Speakeasy"?
Nous préférons parler de scènes plutôt que de “numéros”. Nous avons décidé de fondre nos agrès dans la scénographie, ce qui nous permettra de les utiliser tout au long de la narration. Speakeasy se compose de six artistes : Andrea Catozzi, danseur acrobate; Clara Huet, danseuse aérienne;  Ann-Katrin Jornot, équilibriste voltigeuse en main à main; Guillaume Juncar, acrobate roue cyr ; Xavier Lavabre, acrobate porteur en main à main et Vincent Maggioni, acrobate mât chinois.


Si vous deviez en quelques phrases donner envie aux spectateurs de découvrir "Speakeasy"...vous diriez?
Il y a trois façons d’écrire un spectacle : la bonne façon , la mauvaise façon et notre façon...

Speakeasy de Xavier Lavabre et Vincent Maggioni

Cie The Rat Pack

Dates des représentations:
 
- 11 mars 2017 -  création Festival SPRING- La Brèche, Pôle National des Arts du Cirque de Normandie / Cherbourg en partenariat avec le Théâtre des Miroirs de La Glacerie 
- 17 Mars 2017 - La Brèche à Cherbourg
- 28 mars 2017 - Festival SPRING - Scène Nationale d’Evreux-Louviers 
- 17 et 18 avril 2017  au Manège de Reims
- Du 6 au 11 Juin 2017 - festival FURIES - Châlon-en-Champagne
- En août, au festival de Nexon

ratpack

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer